Racines et vocabulaire ferroviaire

Questions relatives au lexique en Kotava. Racines primaires, radicaux secondaires, dérivés. Le système des affixes en Kotava : Préfixes, suffixes. Affixes totaux, affixes spécialisés. Rôle et utilisation.

Modérateur: Lundesik

Racines et vocabulaire ferroviaire

Messagepar TimStasis » Mar 21 Fév 2017, 11:22 pm

Bonjour et merci de lire ce post.
Je suis un néophyte impréssionné par cette langue ! Mais étant aussi passionné de train, je me demandé s'il exister des racines permettant de décliner des termes ferroviaires. C'est qu'entre kelot le chemin de fer et impadimak le train, il n'y a pas de moyen évident de créer de possibles nouveaux termes en rapport avec le sujet (caténaire ?).

PS : excusez-moi pour mes fautes d'orthographes, je suis sur mobile :^/
kiavasiel
Sontel fenkú tela giva. Ise yon tuvel :D .
Vexe, banliz, me kablil !
TimStasis
kosmasik
kosmasik
 
Messages: 18
Enregistré le: Mer 15 Fév 2017, 1:08 am

Re: Racines et vocabulaire ferroviaire

Messagepar webmistusik » Mer 22 Fév 2017, 1:16 pm

Le mot caténaire n'est pas présent dans le dictionnaire officiel. Moi je verrais bien un composé kotralaxa, construit ainsi :

-> tral = électricité
--> kotralá = mettre en électricité, transmettre de l'électricité à
---> kotralaxa = instrument (passif) mettant en électricité :idea:
Tamava tir pradjapa ... :arrow:
Avatar de l’utilisateur
webmistusik
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 781
Enregistré le: Jeu 29 Sep 2005, 7:30 pm

Re: Racines et vocabulaire ferroviaire

Messagepar Troubadour » Dim 26 Fév 2017, 2:02 pm

webmistusik a écrit:Le mot caténaire n'est pas présent dans le dictionnaire officiel. Moi je verrais bien un composé kotralaxa, construit ainsi :

-> tral = électricité
--> kotralá = mettre en électricité, transmettre de l'électricité à
---> kotralaxa = instrument (passif) mettant en électricité :idea:

Co dotrakú.
Трубадур
Avatar de l’utilisateur
Troubadour
bagalik
bagalik
 
Messages: 364
Enregistré le: Mar 10 Juil 2007, 1:20 am
Localisation: Bayonne. France

Re: Racines et vocabulaire ferroviaire

Messagepar L'enthousiaste » Jeu 02 Mar 2017, 2:11 pm

webmistusik a écrit:Le mot caténaire n'est pas présent dans le dictionnaire officiel. Moi je verrais bien un composé kotralaxa, construit ainsi :

-> tral = électricité
--> kotralá = mettre en électricité, transmettre de l'électricité à
---> kotralaxa = instrument (passif) mettant en électricité :idea:

Dere co tuená. :edjikiavas:
Avatar de l’utilisateur
L'enthousiaste
bagalapik
bagalapik
 
Messages: 440
Enregistré le: Ven 30 Sep 2005, 3:02 pm
Localisation: Taltefa Canada

Re: Racines et vocabulaire ferroviaire

Messagepar TimStasis » Dim 19 Mar 2017, 9:11 pm

webmistusik a écrit:Le mot caténaire n'est pas présent dans le dictionnaire officiel. Moi je verrais bien un composé kotralaxa, construit ainsi :

-> tral = électricité
--> kotralá = mettre en électricité, transmettre de l'électricité à
---> kotralaxa = instrument (passif) mettant en électricité :idea:


Taxa ! Je n'y aurait pas pensé. :edjikiavas:
Je remarque aussi que le dictionnaire est déjà bien rempli en mots bien techniques :)
Je propose witokaye, witokaya ; witoka (chemin de fer)+ suffixe de sexe masc./fem pour désigner les cheminots : "Homme/Femme des chemins de fer/rails"
Mais je pense qu'il y a d'autres formations possibles,
étant novice, j'ai essayé avec mes quelques connaissances (et le dictionnaire :wink: ).

Kiavasiel, TStasis.
Sontel fenkú tela giva. Ise yon tuvel :D .
Vexe, banliz, me kablil !
TimStasis
kosmasik
kosmasik
 
Messages: 18
Enregistré le: Mer 15 Fév 2017, 1:08 am

Re: Racines et vocabulaire ferroviaire

Messagepar Troubadour » Mar 21 Mar 2017, 1:04 am

TimStasis a écrit:Je remarque aussi que le dictionnaire est déjà bien rempli en mots bien techniques :)

Va kuluca ke trogarneem icde inta is exaveem vaon zanudas karolapá.
J'apprécie particulièrement la richesse des termes liés au bois et aux métiers qui l'utilise.

Je propose witokaye, witokaya ; witoka (chemin de fer)+ suffixe de sexe masc./fem pour désigner les cheminots : "Homme/Femme des chemins de fer/rails"
Mais je pense qu'il y a d'autres formations possibles, étant novice, j'ai essayé avec mes quelques connaissances (et le dictionnaire :wink: ).

A priori, ce devrait plutôt être witokik, pour une désignation standard : witoka + -ik (suffixe) d'agent,
et witokikya / witokikye (witokik + -ya / -ye) si on souhaite vraiment insister sur le sexe du cheminot ou de la cheminote.

Witokaya / witokaye n'est cependant pas impossible, mais ces termes auraient alors une connotation très affective, genre "mon amour de cheminot/cheminote". :lol:

Mais on pourrait peut-être aussi prendre le mot kelot (voie ferrée) comme base.
Трубадур
Avatar de l’utilisateur
Troubadour
bagalik
bagalik
 
Messages: 364
Enregistré le: Mar 10 Juil 2007, 1:20 am
Localisation: Bayonne. France

Re: Racines et vocabulaire ferroviaire

Messagepar TimStasis » Mer 22 Mar 2017, 12:13 am

Troubadour a écrit:
A priori, ce devrait plutôt être witokik, pour une désignation standard : witoka + -ik (suffixe) d'agent,
et witokikya / witokikye (witokik + -ya / -ye) si on souhaite vraiment insister sur le sexe du cheminot ou de la cheminote.

Witokaya / witokaye n'est cependant pas impossible, mais ces termes auraient alors une connotation très affective, genre "mon amour de cheminot/cheminote". :lol:

Mais on pourrait peut-être aussi prendre le mot kelot (voie ferrée) comme base.


On peut faire une distinction (sans doute pas possible :roll: ) entre les deux : witokik est le terme officiel pour cheminot, et witokaye/witokaya un synonyme affectueux pour la fonction, mais c'est toujours mieux de ne publier qu'un seul terme :D

PS (je ne sais pas le dire en kotava :cry: ) :
j'écris en écoutant le Poiçonneur des Lilas chanté par Gainsbourg, et du même coup, je propose le verbe grupaý, poiçonner (qqc.) qui peut servir pour ici et ailleurs, bien qu'il peut paraître anachronique, mais je n'arrive pas à composer le mot en kotava pour composter (venant de compost) et qui pourrait donc avoir un rapport avec buwa, le compost. En espérant que vous y trouverez une solution :kiavas:

Kiavasiel ! Tom
Sontel fenkú tela giva. Ise yon tuvel :D .
Vexe, banliz, me kablil !
TimStasis
kosmasik
kosmasik
 
Messages: 18
Enregistré le: Mer 15 Fév 2017, 1:08 am

Re: Racines et vocabulaire ferroviaire

Messagepar webmistusik » Mer 22 Mar 2017, 1:14 am

TimStasis a écrit:j'écris en écoutant le Poiçonneur des Lilas chanté par Gainsbourg, et du même coup, je propose le verbe grupaý, poiçonner (qqc.) qui peut servir pour ici et ailleurs, bien qu'il peut paraître anachronique, mais je n'arrive pas à composer le mot en kotava pour composter (venant de compost) et qui pourrait donc avoir un rapport avec buwa, le compost. En espérant que vous y trouverez une solution :kiavas:

À mon idée, pour les deux sens distincts du verbe composter, on pourrait avoir :
1) buwa (compost) --> buwaf (adj. qui a la nature du compost) --> tubuwá (v. tr. composter, réduire en compost)
2) grupayé (poinçonner) ou remrú (trouer, perforer) = composter (son billet)

Tí grupayesik ke Lilas
I korik gamdan vols disuken
Me awalt leve tawa
Nickafa koyara
Ta volargara koe femla
Divokseks ke Reader Digest
Isen koe neva suteks
Lantan koe Miami susked
Miledje eskodú
Arte fuk kore
Nuve meka exavaja
Jin va lipi az lipi remrú


Serge Gainsbourg. Le poinçonneur des Lilas a écrit:Je suis le poinçonneur des Lilas
Le gars qu'on croise et qu'on n'regarde pas
Y a pas de soleil sous la terre
Drôle de croisière
Pour tuer l'ennui j'ai dans ma veste
Les extraits du Reader Digest
Et dans c'bouquin y a ecrit
Que des gars s'la coulent douce à Miami
Pendant c'temps que j'fais le zouave
Au fond de la cave
Parait qu'il y a pas de sots métiers
Moi j'fais des trous dans les billets

J'fais des trous des p'tits trous encore des p'tits trous
Des p'tits trous des p'tits trous toujours des p'tits trous
Des trous de seconde classe
Des trous d'premiere classe.

J'fais des trous des p'tits trous encore des p'tits
Des p'tits trous des p'tits trous toujours des p'tits trous
Des petits trous des petits trous des petits trous des petits trous.

Je suis le poinçonneur des Lilas
Pour Invalides changer à Opéra
Je vis au coeur d'la planète
J'ai dans la tête
Un carnaval de confettis
J'en amène jusque dans mon lit
Et sous mon ciel de faïence
Je n'vois briller que les correspondances
Parfois je rêve je divague
Je vois des vagues
Et dans la brume au bout du quai
Je vois un bateau qui vient m'chercher

Pour sortir de ce trou où j'fais des p'tits trous
Des p'tits trous des p'tits trous toujours des p'tits trous
Mais le bateau se taille
Et j'vois que j'déraille
Et je reste dans mon trou à faire des p'tits trous
Des p'tits trous des p'tits trous toujours des p'tits trous
Des petits trous des petits trous des petits trous des petits trous.

Je suis le poinçonneur des Lilas
Arts et Métiers direct par Levallois
J'en ai marre j'en ai ma claque
De ce cloaque
Je voudrais jouer la fille de l'air
Laisser ma casquette au vestiaire
Un jour viendra j'en suis sûr
Où j'pourrai m'évader dans la nature
J'partirai sur la grande route
Et coûte que coûte
Et si pour moi il est plus temps
Je partirai les pieds devant

J'fais des trous des p'tits trous encore des p'tits trous
Des p'tits trous des p'tits trous toujours des p'tits trous
Y a d'quoi d'venir dingue
De quoi prendre un flingue
S'faire un trou un p'tit trou un dernier p'tit trou
Un p'tit trou un p'tit trou un dernier p'tit trou
Et on m'mettra dans un grand trou et j'n'entendrais plus parler d'trous
Plus jamais d'trous de petits trous des petits trous, des petits trous.
Tamava tir pradjapa ... :arrow:
Avatar de l’utilisateur
webmistusik
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 781
Enregistré le: Jeu 29 Sep 2005, 7:30 pm

Re: Racines et vocabulaire ferroviaire

Messagepar TimStasis » Sam 01 Avr 2017, 6:11 pm

webmistusik a écrit:
TimStasis a écrit:j'écris en écoutant le Poiçonneur des Lilas chanté par Gainsbourg, et du même coup, je propose le verbe grupaý, poiçonner (qqc.) qui peut servir pour ici et ailleurs, bien qu'il peut paraître anachronique, mais je n'arrive pas à composer le mot en kotava pour composter (venant de compost) et qui pourrait donc avoir un rapport avec buwa, le compost. En espérant que vous y trouverez une solution :kiavas:

À mon idée, pour les deux sens distincts du verbe composter, on pourrait avoir :
1) buwa (compost) --> buwaf (adj. qui a la nature du compost) --> tubuwá (v. tr. composter, réduire en compost)
2) grupayé (poinçonner) ou remrú (trouer, perforer) = composter (son billet)


Grupayé c'est quand même plus charmant que grupaý :P
En parlant de compostage, si on a remrú, comment qualifier les composteurs ? remrusiko ?
Est-que kukik pour désigner le(s) guichetier(s) peut marcher :?:

Kiava az greway, Tom :grables:
Sontel fenkú tela giva. Ise yon tuvel :D .
Vexe, banliz, me kablil !
TimStasis
kosmasik
kosmasik
 
Messages: 18
Enregistré le: Mer 15 Fév 2017, 1:08 am

Re: Racines et vocabulaire ferroviaire

Messagepar Luce » Dim 02 Avr 2017, 11:31 am

Grupaý tazuk vol tir kasaf kiren, koe Kotava, grayafa zaeya sotenuwed kan « a » oku « e » oku « i » oku « u » eltay. Meviele grayafa zaeya rotenuwer kan « y » eltay kiren, koe Kotava, Y eltay sotir bro rol volsu kirn.
La forme Grupaý n'est absolument pas possible car, en Kotava, les radicaux verbaux se terminent toujours par la lettre a, e, i ou u. Un radical verbal ne peut jamais se terminer par un y car, en Kotava, l'y a fonction de consonne et non de voyelle.

« Remrusiko » ravlem tickir rietanya.
Le mot remrusiko est une bonne idée.

« Kukik » ravlem ape fudjer.
Le mot kukik convient vraisemblablement.
kuk (guichet) → kukaf (relatif à un guichet) → kukik (personne relative à un guichet)
Pu win pulví kan roday koe Youtube. :grables:
Avatar de l’utilisateur
Luce
bagalik
bagalik
 
Messages: 373
Enregistré le: Mar 01 Sep 2015, 4:46 pm
Localisation: Ariège golaki

Suivante

Retourner vers Racines, radicaux, affixes / Yone zae isu zaeya isu osta

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron