Page 1 sur 2

Kotavaxak dem Suterot

MessagePosté: Mer 12 Fév 2014, 10:34 pm
par Troubadour
Kotavaxak dem Suterot tir warzaf internetaf dotay dem kalkotavayan suterotany. Bak taneaksat ke 2014 kobliyir ise va 13 sanegayana neva ixam dadir. Tanoya ok toloya karba aksateon zo sanegatad.

Ede konaktan ke win (jinon megrupen) va kalkotavaks va skuksany ke tamavaf suteroteem ixam askiyid ike toz bokad, me klabuc da va jin di uzerac nume ta tolbelira is sanegara belcon witit.

Va blirapa gu bat bitonaf dotay !
:mona: http://fr.scribd.com/KotavaEwalik

Kotavaxak dem Suterot est une nouvelle collection numérique de grands textes littéraires traduits en Kotava. Elle est née en janvier 2014 et compte déjà 13 titres publiés. Chaque mois un ou deux titres nouveaux seront publiés.

Si certains d'entre vous (que je ne connaitrais pas déjà) ont déjà réalisé ou entreprennent des traductions de grands textes de la littérature mondiale, qu'ils n'hésitent pas à me contacter pour voir ensemble à les faire relire et publier.

Longue vie à cette collection ambitieuse !
:mona: http://fr.scribd.com/KotavaEwalik

MessagePosté: Lun 24 Mar 2014, 7:12 pm
par Seramikya
Bat dotay tir ilamtafa rieta, ise krent ixam sanegayan tid sposaca. :permus:

MessagePosté: Mar 25 Mar 2014, 5:22 pm
par Troubadour
Va yon sutesik isu kalkotavasik gosendat, isu dere jontikeke va tuwadasik.

Va kotbat askisik grewá.
:permus: :permus:

Re: Kotavaxak dem Suterot

MessagePosté: Mar 19 Avr 2016, 3:18 pm
par Troubadour
Dotay va 34 olk re dadir. Ke bocaf sanegaks :

- A. Neverov (Rossiava, 1923) : Djukublí
- I. Cmelyov (Rossiava, 1922) : Diveikaf fortey
- V. Korolenko (Rossiava, 1885) : Klokara ke Makar
- I. Némirovsky (Francava, 1928) : Sirta
- E. Zola (Francava, 1880) : Dilfura va lavarn
- L. Pirandello (Italiava, 1902) : Are nazbeikye

Re: Kotavaxak dem Suterot

MessagePosté: Ven 22 Avr 2016, 11:39 am
par webmistusik
Tokdume mo dokalixo va kota warzafa sanegara ba evla me daktel ? Batcoba co nover da kontan gruper...

Re: Kotavaxak dem Suterot

MessagePosté: Ven 22 Avr 2016, 6:18 pm
par Marjorie
Kota daktera va warzafa sanegana neva ke bat dotay dene Facebook lospa dere zo sopur.
Ison, va cugtel gu pakera va bata lospa plataé.
Facebook tir drikafa xeka, loon rowina gan tamava is divu doda.

Re: Kotavaxak dem Suterot

MessagePosté: Mer 12 Oct 2016, 1:11 pm
par Troubadour
Arintaf sanegaks koe dotay :

- I. Vazov (Balgarava, 1899) : Balgarikya

Re: Kotavaxak dem Suterot

MessagePosté: Mar 08 Nov 2016, 6:03 pm
par Troubadour
Toloy warzaf sanegaks koe dotay :

- A. Scholl (Francava, 1894) : Siniya (kalkot- Bruno Cordelier) : https://fr.scribd.com/document/32825516 ... ien-Scholl
- P. Romanov (Rossiava, 1923) : Baroy megidol (kalkot- Damien Etcheverry) : https://fr.scribd.com/document/33038282 ... on-Romanov

Va beliranya !
:vusikogoles:

Re: Kotavaxak dem Suterot

MessagePosté: Dim 09 Avr 2017, 2:35 pm
par Luce
Troubadour a écrit:- P. Romanov (Rossiava, 1923) : Baroy megidol (kalkot- Damien Etcheverry) : https://fr.scribd.com/document/33038282 ... on-Romanov
Kas « megidol » nuve sugdalar wegidol ton meuraf stravok ?
Est-ce que « megidol » signifierait chamellau avec une notion de négation ?

Re: Kotavaxak dem Suterot

MessagePosté: Dim 16 Avr 2017, 12:17 am
par Troubadour
Comment dire? En russe, le titre de la nouvelle, Три кита, signifie littéralement "Les Trois baleines". Il se trouve qu'il s'agit ici d'une tournure argotique (plus trop en cours actuellement) qui servait parfois à désigner des personnages importants et fats, imbus d'eux-mêmes mais disposant d'un certain pouvoir, avec une connotation ironique et un peu sarcastique. Le meilleur équivalent en français actuel serait "grosse légume", "gros bonnet" ou "éléphant".

Alors, pour traduire en kotava ce genre de mot et son emploi particulier, j'étais bien ennuyé. Traduire par un simple "megol" me paraissait tomber à plat. Et puis, au niveau du lexique argotique, le kotava est quand même pauvre, faute d'usage large et de temps long.

Alors, j'ai essayé d'imaginer une sorte de mot-valise qui, par cet aspect bizarre précisément, laisserait penser qu'il s'agit là d'un terme ironique détourné. Et donc, pour conserver l'idée de baleine, j'ai gardé meg- et je l'ai effectivement croisé avec wegidol pour lequel l'idée de bosse me plaisait bien quant à une utilisation pour qualifier un individu qui a de la ressource (mais qui n'est pas très beau, qui est réputé avoir mauvais caractère et qui est capable de cracher au visage du passant).
D'où cet hybride de megidol ! :idea: